dimanche 9 juin 2013

Le sang des pierres de Johan Theorin


Une île mystérieuse où elfes et trolls influent sur le quotidien des gens, trois personnages venus trouver là repos et pourquoi pas bonheur. Le sang des pierres est un thriller qui ne ressemble à aucun autre, à l'écriture poétique et puissante. Surprenant.

Sur les traces du passé, une vie plus tranquille ?
Le printemps venu, certains Suédois quittent le continent pour rejoindre l'île d'Öland : il y a Gerloff, qui a fui sa maison de retraite pour venir passer ses derniers jours dans la maison où il a vécu avec son épouse ; Vendela, qui revient sur les lieux de son enfance et explore les secrets de la lande ; et enfin Peter, venu s'installer dans la maison familiale pour échapper à son père. Pour chacun de ses trois personnages, l'île d'Öland renferme une foule de secrets, qu'il ne leur sera pas aisé de découvrir.

Sur toute la durée du roman, on suit ces trois personnages, leur quotidien difficile ou ennuyeux, et leur exploration du passé à la recherche des secrets qui y sont restés enfouis. Très touchants, Gerloff, Venda et Peter aspirent, au fond, à la tranquillité et au bonheur... qu'ils ne trouveront qu'une fois anéantis les démons du passé.

Bien plus qu'un simple thriller, Le sang des pierres est un roman puissant, qui met en scène des personnages profonds et une nature dotée de pouvoirs et peuplée de créatures surnaturelles qui renforcent le mystère qui règne sur Öland. L'écriture est particulièrement belle, très poétique et les descriptions sont détaillées sans pour autant être trop longues. A aucun instant je ne me suis ennuyée dans ma lecture, et j'ai pris un plaisir certain à suivre ces trois personnages en quête d'absolu.

Original et intriguant, Le sang des pierres est un roman qui plaira aux amateurs de poésie et de personnages en pleine introspection. 

Le sang des pierres de Johan Theorin, Le Livre de Poche, 2013, 528 pages

Laisser un commentaire :
Enregistrer un commentaire