vendredi 18 mai 2012

Maudite soit-elle, de Vincent Desombre


Lorsque Nathalie allume la télévision, un soir de juin 1986, les informations font leur une sur le meurtre d'un retraité sauvagement assassiné à son domicile. Mais ce retraité n'est pas n'importe qui : il s'agit du dernier homme qui, trente ans plus tôt, a parlé à la mère de Nathalie avant que celle-ci ne mette fin à ses jours. Pour comprendre pourquoi sa mère s'est suicidée, Nathalie part sur les traces de son passé et mène l'enquête accompagnée de sa fille et de son journaliste d'ex-mari...

Voilà un bon thriller comme je les aime ! L'action se passe en 1986 dans la campagne tourangelle, où Nathalie a passé toute son enfance. Pour les besoins de son enquête, elle revient sur les lieux qui ont marqué sa jeunesse et, au fur et à mesure de ses rencontres avec les proches de sa mère, le mystère qui entoure sa mort s'épaissit.  Bientôt, l'héroïne est plongée dans les secrets d'après-guerre gardés par une fraternité religieuse bien spéciale... Et pour couronner le tout, Nathalie est poursuivie par un psychopathe qui élimine une à une les personnes dont elle a croisé la route. Moeurs rurales, secrets de bigotes et tueur en série, voilà un cocktail explosif que j'ai adoré !

Le récit de l'enquête est entrecoupé de souvenirs remontant de 30 ou 40 ans. On a le point de vue de plusieurs personnages, à plusieurs époques, ce qui permet au lecteur de reconstituer peu à peu l'énigme. Et quelle énigme ! L'auteur délivre ici et là des éléments de réponse tout en gardant le suspense. L'intrigue est assez vraisemblable, et les scènes sont bien travaillées. L'enquête est haletante et les révélations si surprenantes qu'on ne veut pas en perdre une miette ! 

Côté personnages, ils sont assez convaincants, même s'ils auraient pu avoir plus de relief. On ne sait pas grand chose d'eux, et cela ajoute peut-être une part de mystère à l'ensemble. J'ai aimé l'idée de confier l'enquête à un civil (on ne connaît d'ailleurs pas le métier de Nathalie) et à un journaliste, ça change des flics. 

Du point de vue du style, il n'y a rien à redire : c'est bien écrit, le récit est travaillé et lissé, et c'est un réel plaisir à la lecture. Du coup, le roman se lit tout seul, sans la moindre difficulté. J'ai également aimé le fait que l'intrigue soit construite autour de deux faits réels qui avaient défrayé la chronique de l'après-guerre. On reconnaît bien là le style documentaire auquel Vincent Desombre est habitué (il est journaliste et réalisateur de documentaires et de magazines télé). Un dossier très intéressant sur ces deux affaires complète d'ailleurs le roman.

En définitive, il s'agit pour moi d'un très bon premier roman. Je vous le conseille vivement si aimez les thrillers français sur fond de secrets de famille et parfois même un peu sanglants ! Je guetterai quant à moi le second roman de Vincent Desombre en préparation.

Maudite soit-elle, Vincent Desombre, éditions Scrineo, mai 2012, 303 pages, 19 €

Je remercie chaleureusement les éditions Scrineo et Livraddict pour ce partenariat.

Laisser un commentaire :
Enregistrer un commentaire