jeudi 15 mars 2012

Batman : Silence, de Jeph Loeb et Jim Lee


Quand j'étais petite, mon intérêt allait plus volontiers vers les trucs de garçons que vers les trucs de fille. Ne vous inquiétez pas, j'ai changé. Non pas que j'étais un vrai garçon manqué mais, ayant peu de différence d'âge avec mon frère que je ne quittais pas d'une semelle, je préférais jouer aux Playmobil et aux Meccano plutôt qu'aux Barbie et aux Polly Pocket (encore une fois, je vous rassure, j'ai quand même eu mes Barbie et mes Polly Pocket, avec lesquelles je jouais de manière souvent expérimentale :-) ).

Quand j'étais petite, donc, je ne rêvais pas d'être une princesse. Non. Moi, je voulais être une super-héroïne : je voulais être Catwoman. Ou sinon, Batgirl. Parce que mon héros, c'était Batman. 

L'autre jour, je suis tombée sur l'intégrale de Batman : Silence, et j'ai eu envie de faire revivre mon souvenir ardent du super-héros. Il faut savoir que Batman est un personnage de comics qui a été créé par l'américain Bob Kane en 1939. Depuis, et encore à l'heure actuelle, différents scénaristes et dessinateurs ont continué l'histoire, si bien que les aventures de Batman ne s'arrêtent jamais. Batman : Silence date de 2003, le scénario est de Jeph Loeb et les dessins de Jim Lee.

Depuis que ses parents ont été tués sous ses yeux d'enfant par un voleur qui voulait les dépouiller, Bruce Wayne a mis toute sa fortune au service d'un entraînement intensif dans le but d'atteindre la perfection. Sous le costume de Batman, il devient plus tard le protecteur de Gotham City. Nul ne peut le détourner désormais de sa mission : ramener l'ordre et la justice dans la ville.
Un nouveau criminel sévit à Gotham City, Silence. Son but est de réunir tous les plus grands ennemis du Chevalier Noir afin de l'éliminer. Une vengeance qui couvait depuis longtemps et qui verra le héros livrer une bataille mémorable aux côtés de ses alliés.

J'ai voulu un bon Batman avec plein de méchants, j'ai été servie : tout au long de ce comics de 200 pages défilent les plus illustres ennemis de Batman, tous recrutés par le mystérieux Silence. Catwoman, Poison Ivy, le Sphinx, l'Epouvantail, Killer Croc..., sans oublier bien sûr le Joker, ils sont tous là, pour le plus grand plaisir du lecteur. On y trouve aussi les nombreux alliés du Chevalier Noir : Robin, Nightwing, Jim Gordon, Selina Kyle, Loïs et Clark... Et même un début de romance.

Côté scénario, l'intrigue est très bonne, le lecteur est baladé jusqu'à la fin et va de surprise en surprise. Le rythme est haletant, on ne s'ennuie pas. J'avoue que je n'aurais pas deviné la fin toute seule. L'histoire a lieu après la création de la Ligue des Justiciers. Ne vous étonnez donc pas du petit voyage de Batman à Metropolis et de son amitié avec Superman, qui apparaît plusieurs fois dans ce comics. Certains éléments sont un peu difficiles à comprendre si on n'a pas suivi assidûment les aventures de Batman. Néanmoins, le récit est à la première personne et Batman éclaire très souvent la lanterne du lecteur (grâce à de multiples souvenirs, flashbacks et autres explications) et l'on finit finalement par comprendre qui est qui.

Côté illustrations, les dessins de Jim Lee sont précis, détaillés et très dynamiques. Le trait est fin, les expressions réalistes. Les scènes de bagarre sont violentes mais encore supportables. Et décidément, le Joker fait vraiment peur !

J'ai beaucoup apprécié de me replonger dans l'univers de Batman, cela faisais très longtemps que je n'avais pas lu une de ses aventures. Que je n'avais pas lu de comics tout court, d'ailleurs. Je conseille donc ce comics à tous les nostalgiques et passionnés qui ont envie d'être en compagnie de Batman le temps d'une lecture.

Et vous, quel est votre héros préféré ?

Batman : Silence, intégrale, Jeph Loeb et Jim Lee, Editions Panini (DC Deluxe), 2010, 200 pages.

Laisser un commentaire :
Enregistrer un commentaire