Kilomètre zéro de Maud Ankaoua


Le premier roman de Maud Ankaoua est un récit léger mais plein d'humanité et de bon sens qui désacralise l'ego tout puissant au profit du partage et du relationnel, ouvrant la voie à un bonheur véritable et pérenne. Une très belle surprise.


Quatrième de couverture

Maëlle, directrice financière d'une start-up en pleine expansion, vit le rythme effréné de ses journées ; sa vie se résume au travail, au luxe et à sa salle de sport. Ses rêves... quels rêves ? Cette vie bien rodée ne lui en laisse pas la place ; jusqu'au jour où sa meilleure amie, Romane, lui demande un immense service. Question de vie ou de mort.
Maëlle, sceptique, accepte la mission malgré elle. Elle rejoint le Népal, où l'ascension des Annapurnas sera un véritable parcours initiatique.
Quand la jeune femme prend conscience que la réalité n'est peut-être pas celle que l'on a toujours voulu lui faire croire... c'est sa propre quête qui commence.
C'est au cours d'expériences et de rencontres bouleversantes que Maëlle va apprendre les secrets du bonheur profond et transformer sa vie. Mais réussira-t-elle à sauver son amie ?


Mon avis

J'avoue avoir ouvert Kilomètre zéro un peu méfiante, m'attendant à un roman feel good de plus qui nous distillerait ses conseils bien-être sous couvert d'une intrigue molle et sans saveur. Je me trompais sur toute la ligne : avant d'être un livre dont on peut tirer des enseignements, c'est un bon roman, travaillé, vraisemblable et très agréable à lire.

A travers le périple de Maëlle, Maud Ankaoua vous fait sortir de votre zone de confort et vous met la réalité sous le nez : si vous cherchez le bonheur, commencez à le chercher en vous. Comme Maëlle l'apprend de Shanti, son guide népalais, il s'agit de se libérer des injonctions de l'ego, cette part de nous-même qui se permet de juger tout et tout le monde, de rationaliser la moindre émotion et de nous enfermer dans une vision négative de la réalité qui nous entoure. Avec patience, douceur et sérénité, la voix de Maud Ankaoua nous souffle de profiter de l'instant présent, d'écouter nos émotions et de laisser l'esprit se connecter au monde pour gagner en spontanéité et en sérénité.

Au fil du récit, l'auteure introduit des concepts issus de croyances ancestrales, notamment bouddhistes, comme la bienveillance, la compassion ou la loi de l'attraction. Mais surtout, elle égrène les fondements d'une thèse fascinante, celle du pouvoir de l'esprit sur la guérison du corps, et notamment du cancer. Si l'idée d'une section de recherches scientifiques au Népal associant force mentale et guérison du cancer est une invention, Maud Ankaoua s'est inspirée de travaux réels, comme ceux du Dr Masaru Emoto ou les expériences auxquelles participe Matthieu Ricard.

Côté plume, Maud Ankaoua m'a convaincue dès le départ grâce à une intrigue crédible, des personnages attachants et un style travaillé qui honore la beauté de l'Himalaya. La lecture est rapide et agréable.


En bref

Kilomètre zéro est un roman qui divertit et qui instruit, qui fait du bien et rend meilleur. Pour un premier roman, chapeau !

Lisez-le si... vous aimez les romans positifs et lumineux qui vous guident dans la vie.


3 questions à Maud Ankaoua

Maud AnkaouaIl y a beaucoup d'ouvrages sur la force du mental et les chemins du bonheur. Pourquoi avoir choisi la forme romanesque pour le vôtre ? 
Il y a en effet beaucoup d’ouvrages et même, d’excellents, cependant, il est parfois plus agréable de cheminer avec les personnages d’un roman et d’y piocher à son rythme les éléments qui résonnent dans notre vie. Mon envie était de proposer aux lecteurs la synthèse de plusieurs années de lecture et de leur offrir les clefs qui me servent tous les jours à dépasser mes peurs, mes limites pour reconnecter avec mes rêves et retrouver l’état de bonheur.

La section de recherches qui, dans le roman, travaille sur la relation entre la force de l'esprit et le traitement contre le cancer existe-t-elle vraiment ? Vous êtes-vous inspirée de recherches en cours ?
Je m'intéresse de près à la force du mental sur la création de nos maladies et leur guérison. Les chercheurs sont partagés aujourd'hui n'ayant pas de preuves irréfutables à brandir. Cependant, de nombreux patients ayant des maladies graves (dont le cancer) et même incurables s'en sont sortis, témoignant de leur pratique de méditation, de travail sur leurs schémas automatiques, de leur changement de niveaux vibratoires... Les oncologues s'interrogent sérieusement sur ces nouvelles recherches ne pouvant nier l'évidence... Matthieu Ricard est lui aussi un fervent défenseur de ces méthodes ancestrales... je suis convaincue que les multiples travaux aboutiront sur des démonstrations scientifiques qui mèneront à de nouveaux traitements… Lors d’une récente conférence TED, le Dr Lissa Rankin a expliqué la réalité de la guérison grâce à la pensée. De la même façon que de multiples expériences ont prouvé l’effet placebo qui a une grande influence sur la façon dont nous pensons et fonctionnons. Il répare nos imperfections. Kilomètre zéro reste un roman, et je ne suis pas médecin ! Mais j'aime l'idée de proposer ces pistes de réflexion (qui ne sont autre que mes convictions bien sûr !) et que la science tente de démontrer...

Nous vivons à une époque frénétique et hyperconnectée dans laquelle les relations sont pourtant de plus en plus déshumanisées, parfois source incompréhensions et de conflits. Croyez-vous que chacun devrait s'entraîner à faire taire son ego, comme Maelle l'apprend dans votre livre, pour pouvoir continuer à vivre ensemble et préserver notre humanité ? 
Je ne pense pas que l’on puisse faire taire son ego, mais nous pouvons le voir arriver un peu plus tôt et ainsi éviter de surréagir dans la plupart des circonstances. Lorsque notre ego subit une réflexion, même minime, il a tendance à voir l’autre comme un ennemi. Je crois au contraire qu’en apprenant de ces remarques qui nous touchent, nous mettons de la lumière sur nos zones d’ombre et l’autre devient un cadeau. Nous pouvons apprendre à sortir de la vision tronquée dans laquelle nous emprisonne notre ego et ainsi rester en lien avec l’autre plutôt que de toujours chercher à avoir raison pour préserver notre image parfaite.


Le livre

Kilomètre zéro de Maud Ankaoua
Editions Eyrolles (2018), 298 pages

Je remercie les éditions Eyrolles pour cette lecture 
et Maud Ankaoua pour sa gentillesse et sa disponibilité.

Laisser un commentaire
Enregistrer un commentaire