jeudi 31 août 2017

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une de Raphaëlle Giordano

Devant la multitude d'avis enthousiastes que j'ai pu voir sur le second roman de Raphaëlle Giordano, j'avais envie de le lire pour me faire mon propre avis. Un avis à contre-courant dû à une lecture qui s'annonçait prometteuse, mais s'est malheureusement révélée décevante.


Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une de Raphaëlle Giordano

Quatrième de couverture :
Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu'elle veut, c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l'y aider, elle n'hésite pas longtemps : elle fonce et repart à la conquête de ses rêves.

Mon avis :
Le problème de ce roman, c'est justement que ce n'est pas un roman. L'idée de l'auteur, qui consiste à mêler intrigue et enseignements de développement personnel, était pourtant bonne à la base. Néanmoins, le traitement de l'intrigue et des personnages est tellement maladroit que le texte reste dans cet entre-deux mal défini, un pseudo-roman dont les "leçons de vie" sont mises en gras pour être sûr de ne pas passer à côté.

J'ai trouvé Camille plutôt candide et sans personnalité, toujours prête à accepter sans broncher ce que Claude, son gourou en somme, lui dicte de faire. D'ailleurs, la méthode de Claude, dont le point d'orgue n'est dévoilé qu'à la fin, m'a semblé à la limite de l'honnêteté. Entre routinologue et escroc, la frontière est poreuse... 

Pour conclure sur une note positive, je reconnais tout de même que le livre de Raphaëlle Giordano peut constituer, pour les novices en la matière, une bonne introduction à certains principes de développement personnel. Histoire ensuite d'aller plus loin avec des livres un peu plus sérieux et un peu plus pointus, comme ceux de Matthieu Ricard, Frédéric Lenoir, Christophe André ou Eckhart Tolle par exemple.

Le livre :
Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une de Raphaëlle Giordano
Editions Pocket (2017), 242 pages
Publié initialement aux éditions Eyrolles (2015).
2 Commentaires :
  1. Complètement d'accord avec toi ! Je n'ai pas du tout aimé ce livre alors que j'en attendais beaucoup. Et jusqu'à ton article, je n'avais encore vu passer QUE des avis positifs.
    Le "problème" si je puis dire, c'est que quelques temps avant celui-ci, j'avais lu "Les Dieux Voyagent toujours incognito", de Laurent Gounelle, (tu connais ?) Il m'a beaucoup marqué, une vraie révélation. A côté le livre de Rafaelle Giordano m'a semblé fade, et un peu réchauffé... En voyant le titre je m'attendais à autre chose. Dommage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu passer énormément d'avis positifs également, mais je ne me suis pas reconnue dans ce livre.
      Je n'ai encore pas lu Laurent Gounelle mais "L'homme qui voulait être heureux" m'attend sagement dans ma PAL. Raphaëlle Giordano est souvent comparée à lui, mais visiblement ses romans à lui sont un cran au-dessus.

      Supprimer