mercredi 14 juin 2017

Avec tes yeux de Sire Cédric

Le neuvième roman de Sire Cédric est un thriller ultra-gore qui réunit tous les thèmes chers à l'auteur, dans un univers à la fois réaliste et fantastique parfaitement maîtrisé. Addictif et puissant.


Avec tes yeux de Sire Cédric

Quatrième de couverture :
Depuis quelque temps, Thomas n'arrive plus à dormir. D'épouvantables rêves le réveillent en sursaut et l'empêchent de se rendormir. Et si ce n'était que ça ! Après une séance d'hypnose destinée à régler ses problèmes d'insomnie, il devient la proie d'étranges visions. Par les yeux d'un autre, il se voit torturant une jeune femme... Persuadé qu'un meurtre est effectivement en train de se produire, il part à la recherche de la victime. Le cauchemar de Thomas ne fait que commencer.

Mon avis :
Si j'avais été déçue par le dernier épisode de la saga Svärta-Vauvert, je dois avouer qu'Avec tes yeux fait remonter Sire Cédric en top position de mes auteurs favoris !

Dans ce roman one-shot savamment construit, l'auteur mélange à merveille les thèmes qui ont fait son succès : le diable, le paranormal et les apparitions fantastiques, sur fond d'intrigue on ne peut plus réaliste et particulièrement chargée en hémoglobine. Cette fois-ci, Sire Cédric a d'ailleurs porté l'horreur à son paroxysme et s'est surpassé dans la description des scènes les plus ignobles. Mention spéciale au personnage du tueur, froid et hyper violent, qui n'est pas là pour faire de la dentelle.

Côté intrigue, les péripéties s'articulent très bien et l'auteur est parvenu à me surprendre jusque dans les derniers chapitres. Fini le temps des grosses ficelles un peu trop voyantes que j'avais déploré il y a quelque temps. J'ai aimé l'idée d'associer une gendarmette sur la touche et un type complètement paumé, qui permet d'éviter le recours à l'instinct "magique" du flic, à mon goût trop souvent utilisé dans les polars pour faire avancer les intrigues un peu faibles.

Mais là où Sire Cédric m'a agréablement étonnée, c'est dans son style. L'écriture évolue, devient plus mature et s'orne d'éléments paratextuels (italique, gros caractères) qui me rappellent avec sympathie les bons romans de Stephen King. Le roman devient plus visuel, plus vivant. Pas étonnant quand on sait que le roi de l'épouvante est l'inspiration numéro un de Sire Cédric. Dans Avec tes yeux, l'élève s'approche un peu plus de son maître.

Le livre :
Avec tes yeux de Sire Cédric
Editions Pocket (2017), 627 pages
Publié initialement aux éditions Presses de la Cité

Je remercie les éditions Pocket pour cette lecture.
Laisser un commentaire :
Enregistrer un commentaire