mercredi 3 août 2016

La drôle de vie de Zelda Zonk ~ Laurence Peyrin

Dans La drôle de vie de Zelda Zonk, Laurence Peyrin fantasme une Marilyn Monroe toujours en vie et exilée au fin fond de l'Irlande. Un roman léger et rafraîchissant, idéal pour l'été.


La drôle de vie de Zelda Zonk ~ Laurence Peyrin

Quatrième de couverture :
Les jours s'écoulent, un peu trop calmes, un peu trop sages, pour Hanna Reagan, lorsqu'un accident de voiture la cloue sur un lit d'hôpital. La campagne irlandaise a ses charmes, ainsi que son romancier de mari, mais rien de pétillant comme sa voisine de chambre, une vieille dame malicieuse et mystérieuse répondant au nom de Zelda Zonk.
A ses côtés, et n'ayant rien d'autre à faire pendant sa convalescence, Hanna se prend à rêver d'une nouvelle vie, plus éclatante. Est-elle vraiment épanouie dans son hameau perdu, dans son mariage routinier ? Alors que Zelda lui conte son existence positive et joyeuse, Hanna se demande s'il est encore possible de changer la sienne...

Mon avis :
J'ai lu La drôle de vie de Zelda Zonk après avoir lu les louanges que Fiona en faisait sur son blog Pretty Books. Ce n'est pas le genre de livre vers lequel je me serais tournée instinctivement, mais j'ai décidé de lui donner sa chance. Et en effet, j'ai passé un bon moment et me suis surprise à apprécier ce roman rafraîchissant, parfait pour les mois d'été.

J'ai adoré le personnage de Zelda Zonk, pétillante et joyeuse, pleine de vie et d'intelligence. Ses leçons de vie et sa tendresse adressées à Hanna. Et surtout, ce mystère qui plane autour d'elle, qui devient l'obsession d'Hanna : Zelda Zonk était le pseudonyme de Marylin Monroe quand elle voulait passer inaperçue. La star serait-elle toujours en vie, retirée du monde dans son petit cottage irlandais ? J'ai trouvé cette intrigue surprenante et prometteuse, bien que trop peu exploitée.

A vrai dire, j'ai apprécié ce roman mais la deuxième moitié m'a plutôt déçue. Zelda disparaît peu à peu au profit de son fils Michael dont Hanna croit tomber amoureuse, l'intrigue tombe rapidement dans la romance et perd alors selon moi son originalité et sa saveur. Eh non, je ne suis toujours pas friande de romance ! J'ai également trouvé Hanna un peu trop naïve à croire que l'herbe est toujours plus verte chez le voisin.

La drôle de vie de Zelda Zonk aurait été meilleur à mon avis si le personnage de Zelda et son secret avaient été plus au centre de l'intrigue. En revanche, j'ai été enchantée par la plume vivante et recherchée de Laurence Peyrin qui rend la lecture de ce roman très agréable. Et ça, c'est l'essentiel.

La drôle de vie de Zelda Zonk de Laurence Peyrin, Pocket, 2016, 446 pages
Je remercie les éditions Pocket pour cette lecture.
2 Commentaires :
  1. Tout à fait d'accord avec toi ! Je viens de le lire (et de le chroniquer) et la deuxième moitié du livre m'a aussi beaucoup déçue... Quel dommage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est dommage, ce roman avait du potentiel. Pour autant, je pense que je lirai la suite quand elle paraîtra en poche. Je file lire ton avis !

      Supprimer