dimanche 26 avril 2015

Sang blanc de Noémi Krynen

Parmi toutes les intrigues de thrillers, celles qui s'articulent autour d'une mémoire défaillante, libérant peu à peu ses souvenirs, sont parmi mes préférées. La nouvelle que je viens d'achever, Sang blanc de Noémi Krynen, est une bonne surprise et une belle réussite du genre.

Sur les traces du passé
Près de dix ans après y avoir mis les pieds pour la dernière fois, Edouard Chenavier, dentiste à Paris, retourne dans le village de son enfance, à quelques kilomètres de Grenoble, pour y enterrer ses parents tués dans un accident de voiture. A son arrivée, le village est en émoi : depuis quelques jours, une série de meurtres sauvages frappe la région, visant des enfants du pays. Entre les circonstances plus que suspectes de la mort de ses parents et l'enquête de la police, le séjour d'Edouard Chenavier se déroule de manière beaucoup moins tranquille qu'il ne l'avait prévu et le renvoie vers un passé qu'il avait tout fait pour oublier...

En à peine plus de 200 pages, Sang blanc réunit les éléments d'un thriller efficace : une atmosphère méfiante et suspicieuse, une intrigue lourde de mystères et une tension qui monte au fur et à mesure que le dénouement approche. En entrecoupant son récit de flash-back, reconstituant peu à peu le puzzle d'un événement dramatique survenu dix ans plus tôt, Noémi Krynen floute les contours de son intrigue, qui ne se révèle que vers la seconde moitié de la nouvelle. Cependant, j'aurais apprécié un développement plus poussé dans le revirement de l'intrigue, qui opère un virage à 180° à la moitié du récit. A mon sens, la prise de conscience du personnage principal méritait quelques pages en plus.

Malgré ce petit bémol, Sang blanc est un très bon thriller. Construction, suspense et rythme sont parfaitement maîtrisés et mis en valeur par le style vif et recherché de Noémi Krynen. Un récit court mais efficace.

Sang blanc de Noémi Krynen, éditions Taurnada, 2015, 204 pages
Laisser un commentaire :
Enregistrer un commentaire