jeudi 17 janvier 2013

Coup de coeur : Au bord de la tombe (Chasseuse de la nuit, tome 1) de Jeaniene Frost


Moi qui boudais la bit-lit depuis toujours, j'avais acheté le premier tome de Chasseuse de la nuit après en avoir vu et lu les chroniques dithyrambiques des autres blogueurs. Après l'avoir laissé croupir dans ma PAL pendant quelques mois, je me suis enfin décidée à l'en sortir. Grand bien m'a pris, puisque ce roman est un extraordinaire coup de coeur !

Mi-humaine + vampire = sex appeal
Catherine (Cat) est mi-humaine, mi-vampire, et son passe-temps est de buter du vampire. Quand elle fait la rencontre de Bones, un vampire chasseur de primes au charme indéniable et irrésistible (qui me rappelle d'ailleurs beaucoup Angel, dans Buffy contre les vampires, vous vous souvenez ?), ils ne sont a priori pas faits pour s'entendre. Pourtant, ils forment rapidement un duo imbattable dans la baston comme sur l'oreiller. Leurs aventures s'enchaînent et l'on découvre des personnages sexy, intelligents, forts et assez bien creusés, à ma grande surprise.

Dans ce premier tome, Jeaniene Frost construit sa propre mythologie du vampire (originale mais pas tirée par les cheveux non plus), introduit petit-à-petit les différents personnages et tisse page à page les rapports qui s'installent entre eux. J'ai adoré suivre le rapprochement entre Cat et Bones, tant physique qu'affectif, quitte à relire parfois des passages entiers uniquement pour le plaisir. Certaines scènes sont très hot, comme le chapitre 12 qui s'annonce comme un bon prélude au fameux chapitre 32 qui fait tourner tant de têtes dans le tome 2.

Un maxi plaisir à la lecture
Cela faisait un certain temps que je n'avais pas ressenti un plaisir si pur à la lecture. L'effet page-turner est saisissant : je ne pouvais plus m'arrêter de lire, et chaque pause dans mon emploi du temps devenait prétexte à la poursuite de la lecture, ne serait-ce que quelques minutes. Le rythme est soutenu, les actions s'enchaînent, les personnages sont fascinants et l'écriture de Jeaniene Frost est vive et précise : un cocktail détonant qui vous tient en haleine et vous fait regretter qu'au bout de 500 pages, le livre soit déjà fini.

Le premier tome de Chasseuse de la nuit n'a pas fait de moi une fan absolue de bit-lit. Il me faudra encore beaucoup d'efforts, je pense, pour connaître et apprécier pleinement ce genre nouveau pour moi. En revanche, ce roman ne pouvait me faire mieux découvrir l'univers de la littérature de vampires et m'a bien décidée à lire toute la saga le plus vite possible.

Chasseuse de la nuit, tome 1 : Au bord de la nuit de Jeaniene Frost, éditions Milady, 2009, 504 pages

1 Commentaires :