mercredi 21 novembre 2012

Foodista, traité d'une gourmande accomplie de Mathilde Dewilde


On croise ses talons aiguilles dans tous les restaurants de la ville, ses petits plats préparés avec amour son jalousés par ses invités, aucune technique de découpe de 350 sorts de fromage ne lui échappe, sa manucure et son mascara restent impeccables même après une séance d'oignons émincés et elle vit en mode 2.0. "Elle", c'est la foodista. Toujours au courant des dernières tendances culinaires, ne pouvant s'empêcher de penser, respirer, parler cuisine...

Tout est dans le quatrième de couverture. Dans ce petit guide, Mathilde Dewilde, grande gagnante de l'émission Un dîner presque parfait, détaille la foodista sous toutes les coutures : la foodista au quotidien, la foodista chez elle, la foodista au resto, la foodista en voyage... Sa vie tourne autour de la cuisine et elle n'est motivée que par l'idée de savoir quel plat elle mangera au prochain repas. 

C'est un peu caricatural, mais ce livre l'est aussi par certains côtés. Si certains conseils s'avèrent très utiles pour l'amatrice de cuisine que je suis (les must-have du frigo, faire son marché, trouver son plat signature...), beaucoup d'autres aspects ne m'ont pas touchée, parce que je ne suis pas une foodista. En effet, la foodista, selon Mathilde Dewilde, est un personnage très mondain, dont l'agenda est truffé de déjeuners, sorties au restaurant et séances de dédicaces de grand chefs. Personnellement, je préfère de loin les expériences en cuisine aux cocktails-talons aiguilles. Et ces clichés de la "super-foodista-bobo-parisienne-toujours-à-l'aise-sur-ses-talons" m'ont, je l'avoue, un peu gênée, voire agacée.

Cela dit, Mathilde Dewilde prodigue d'excellents conseils pour bloguer efficacement, en parvenant à gérer habilement son temps, ses envies et son inspiration. Le chapitre consacré à cette activité m'a beaucoup plu et j'en ai tiré quelques astuces que je pourrai réutiliser pour mon blog.

Enfin, le style est très girly, plein de fraîcheur, et le guide se parcourt avec gourmandise. A noter, les illustrations et la maquette très sympas, qui rendent la lecture encore plus agréable.

Foodista, traité pratique d'une gourmande accomplie de Mathilde Dewilde, éditions de La Martinière, 2012, 143 pages.

Je remercie chaleureusement les éditions de La Martinière et Babelio pour ce partenariat.

1 Commentaires :
  1. Merci de ce petit billet et de ce retour très honnête sur le livre. Je comprend tout à fait vos retours et les différents points qui vous ont plus ou moins touché. Chacun vit sa passion selon ses envies et je suis heureuse de savoir que vous avez pu en trouver quelques points intéressants.

    Mathilde

    RépondreSupprimer